Aller au contenu

Assurances

Une des principales préoccupation des échangistes lors d'un échange de maisons est celle des assurances et nous recevons régulièrement plusieurs lettres dans ce sens. Nous espérons que ce petit guide non exhaustif vous éclairera un peu sur le sujet et rassurera les plus craintifs.

Assurance-maison

Lorsque vous échangez, nous vous conseillons d'aviser votre courtier d'assurance. Mentionnez-lui les noms de vos échangistes et les dates d'échange. Les compagnies d'assurance acceptent habituellement sans réticence la présence d'autres personnes dans votre maison pour les vacances: pour eux, c'est une garantie supplémentaire que votre maison ne sera pas dévalisée ou vandalisée. Si votre courtier refuse de vous assurer, changez immédiatement de compagnie d'assurance!

S'il arrive un sinistre pendant votre absence nous vous suggérons d'en payer la franchise. Vos échangistes paieront la leur si un incident se produit chez eux. C'est bien sûr un risque que vous prenez mais dans le cas d'un incendie par exemple, il sera peut-être causé par une boîte électrique défectueuse dont vous êtes responsable. Il serait préférable que les franchises soient équivalentes sinon entendez-vous sur un montant de franchise équivalent.

Pour des petits bris et dégâts, nous vous suggérons de remplacer le matériel brisé (ou de laisser un montant d'argent correspondant) et de faire réparer à vos frais les dégâts dont vous êtes responsables.

Attention: vos assurances ne paieront pas pour une déclaration de vol dans votre domicile si vous avez prêté ou échangé votre maison à moins qu'il n'y ait des traces d'effraction. Dans tous les cas, nous vous suggérons de faire une déclaration aux forces policières et d'établir un constat des lieux.

Appelez votre courtier et informez-vous s'il est possible de prendre une assurance supplémentaire.

Assurance-auto

Si vous échangez dans le même pays ou un pays limitrophe, il est inutile d'échanger votre voiture.

Optez pour une location si vous craignez de faire abîmer votre Maserati ou votre auto de collection.

Limitez le nombre de kilomètres par contrat signé afin de prévenir une sur-utilisation de votre véhicule. 1000 km par semaine d'échange semble bien raisonnable, quitte à établir un coût par kilomètre supplémentaire en cas de dépassement.

Informez-vous si des conducteurs de moins de 25 ans vont conduire votre auto. Votre courtier pourra vous dire si dans ce cas votre véhicule est aussi assuré. Avisez sans faute votre courtier que vous échangez votre auto en lui précisant la durée, le nom des conducteurs et les renseignements pertinents.

Attention: il a été porté à notre attention par un de nos membres vigilant, M. Bossé, que certaines compagnies d'assurance en France, telles Eurofil, Axa et probablement quelques autres, n'acceptaient pas que vous prêtiez votre voiture à des conducteurs canadiens dans le cadre d'un échange. Nous vous suggérons donc fortement de demander systématiquement un écrit validant la couverture.

Et surtout, entendez-vous clairement sur la franchise que vous paierez s'il y a un sinistre, quelque soit la responsabilité. La franchise à payer devrait être la même pour les deux échangistes, la plus basse des 2, à valeur semblable de voiture. Voici un exemple:

Monsieur C. du Canada échange maison et auto pour 3 semaines avec Monsieur F. de France. Monsieur F. a une franchise de 400 euros alors que celle de Monsieur C. est de 250 euros. Alors que Monsieur C. faut ses courses chez Carrefour sa voiture est malencontreusement emboutie par quelqu'un qui omet de laisser sa carte de visite. À son retour du Canada, Monsieur F. voit son carrossier: 600 euros de réparation. Comme les franchises ne sont pas les mêmes, c'est la plus basse qui sera payée et Monsieur C. fait un chèque de 250 euros à Monsieur F.

Il faut bien voir que dans ce cas Monsieur C. n'a pas à payer plus qu'il n'aurait reçu si Monsieur F. avait fait un accident. Et que si ce dernier a une franchise plus élevée, ses primes sont par contre moindres.

Nous suggérons également que les frais d'augmentation de prime soient entièrement au frais du propriétaire du véhicule ou qu'un montant fixe (à déterminer dans votre entente écrite) soit payé par le responsable du sinistre soit ajouté. Il serait en effet difficile d'évaluer avec justesse à long terme les coûts inhérents à une déclaration de sinistre.

Notez que ceci n'est qu'une suggestion d'un arrangement possible lors d'un échange de voiture et que vous pouvez très bien établir un autre type d'entente entre vous. L'important demeure que cette entente soit claire, qu'elle satisfasse les 2 parties et qu'elle soit écrite et signée des 2 échangistes.

Pour toute autre question sur les assurances, voir notre page Contact.